Le temps des fêtes, les partys et les rencontres familiales

Déc 9, 2019Temps des fêtes

L’organisation de Noël et des festivités qui l’entourent est toujours une tâche complexe, mais cela l’est encore plus lorsque l’on a un enfant et que l’on est séparé de l’autre parent. Que vous vous apprêtiez à vivre votre premier Noël suite à la séparation ou que vous soyez déjà habitué à cette situation, découvrez dans cet article comment passer un bon temps des fêtes pour votre enfant, votre ex-conjoint et vous-même.

Spécialiste de la médiation familiale, Jacqueline LaBrie vous livre ici tous ses conseils et est disponible pour une consultation de médiation.

 

Faites de la communication votre priorité

Comme souvent, la communication est la clé pour une bonne organisation de Noël et du temps des fêtes. Mettez votre rancœur de côté et prenez le temps de discuter avec votre ex-conjoint pour trouver une entente qui soit avant tout bénéfique à votre enfant. Tout cela dans le calme et la sérénité pour ne pas complexifier davantage cette situation.

Pensez également à échanger avec votre enfant pour savoir ce qui lui ferait vraiment plaisir. Ce ne sera pas forcément évident, mais soyez à l’écoute de ses envies, même si elles ne correspondent pas forcément aux vôtres. Essayez ensuite de faire au mieux pour trouver un accord qui rend tout le monde heureux, aussi bien votre enfant que votre ex-conjoint et vous-même.

 

Planifiez les rencontres

Qui dit organisation de Noël, dit planification des rencontres familiales. Dépendamment de la distance qu’il y a entre votre habitation et celle de votre ex-conjoint, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez soit séparer les vacances en deux semaines, celle de Noël et celle du Nouvel An, soit prévoir que l’enfant sera avec un des parents le 24 et le 31, puis avec l’autre le 25 et le 1er. Vous avez également la possibilité de faire une trêve pour Noël et de passer le temps des fêtes avec votre ex-conjoint. Dans ce cas, assurez-vous bien de clarifier la situation avec votre enfant pour ne pas lui donner de faux espoirs et le faire attendre une réconciliation.

Quoi qu’il en soit, planifier bien tout cela plusieurs mois à l’avance pour éviter les mauvaises surprises. Puis, dans la mesure du possible, ne changez pas vos plans à la dernière minute au risque de créer des frustrations et de la confusion.

 

Établissez des traditions familiales

Il est probable que l’organisation de Noël et du temps des fêtes vous prenne un peu de temps. Aussi, il est recommandé d’établir des traditions familiales en reproduisant année après année le même schéma. Ainsi, vous vous facilitez la vie et surtout vous apportez de la stabilité à votre enfant.

Dépendamment de vos envies et de celles de votre ex-conjoint, vous pouvez soit conserver le même calendrier chaque année, soit alterner une année sur deux pour éviter les conflits et contenter tout le monde.

 

Ne culpabilisez pas votre enfant

Après un divorce ou une séparation, l’enfant vit bien souvent une période de confusion qui peut durer plus ou moins longtemps. La dernière chose dont il a besoin est alors de ressentir en plus de la culpabilité. Lorsque vous discutez avec lui de ce qu’il veut faire pour Noël et du temps qu’il souhaite passer avec la famille maternelle et paternelle, ne jugez pas ses envies et ne les critiquez pas.

L’important est que votre enfant se sente libre d’aller avec qui il veut, sans pression ni sentiment de culpabilité.

 

Passez un bon moment

Cela va sans dire, le temps des fêtes devrait toujours être une période de joie et de paix, alors faites de votre mieux pour l’aborder le plus sereinement possible.

Quelle que soit la relation que vous entretenez avec votre ex-conjoint, essayez de faire une trêve pour les deux semaines que dure le temps des fêtes. Cela ne vous oblige pas à passer du temps ensemble, mais simplement à vous entendre pour que le bien-être de votre enfant soit votre priorité.

Enfin, ne tombez pas dans le piège de la course au meilleur cadeau pour vous attirer les faveurs de votre enfant. Ce n’est jamais une bonne idée et cela n’apporte rien. Également, ne critiquez pas les cadeaux faits par votre ex-conjoint et sa famille pour éviter de créer une rivalité malsaine.

 

Vous avez besoin de l’aide d’un médiateur pour l’organisation de Noël? Faites appel à Jacqueline LaBrie, elle sera ravie de mettre son expertise à votre service. Pour cela, appelez-la au (450) 442-3680 ou envoyez-lui un courriel en remplissant le formulaire de la page contact.